Mardi 20 décembre

Il est né le divin Pôtiveau !

Ce sera notre dernière naissance de l’année, et elle s’est très bien passée. La vache nommée « l’Angus » a donné vie à une petite velle à la robe noire moirée de rouge. C’est donc une croisé Angus / Armoricaine, comme sa sœur Saphir. Déjà vive, la petite a été prénommée « Trinity » suite à un sondage sur les réseaux sociaux. Les propositions étaient, disons… variées!

De Tartiflette à Tisane, en passant par Tabernacle et Temps de chien, on sent qu’il y a de la créativité autour de nous! Tonka a aussi été mentionné et aurait aussi pu être sélectionné si on n’avait pas été de vieux fanas de Matrix 🙂

L’année prochaine, les prénoms seront en -U-. Autant dire que le répertoire va être beaucoup plus limité!

N’est elle pas choupi cette petite Trinity?

#Nouvellesdelaferme #Elevage #Angus #armoricaines #Naissances #Boeuf #Vaches #VenteDirecte #PaysdeRennes #Tresboeuf #PaysdesvallonsdeVilaine #AgricultureBio

Le 15/12/2022

En décembre, le chantier c’est le verger.

Grâce à la participation de volontaires, nous avons déjà pu planter les 75 arbres du verger: des pommiers, des poiriers, des pruniers, des cognassiers, des pêchers et des figuiers. Entre les arbres se développeront des petits fruits: groseilliers et cassissiers, les framboisiers ayant leurs propres rangs. En attendant que les arbres poussent, les inter-rangs seront également plantés: le tout pour produire des fruits qui seront transformés en confitures. Miam !

Merci aux jeunes de l’association Prisme pour leur énergie à creuser les trous de plantation!

Pendant ce temps, les vaches vont bien, les veaux grandissent, les prairies se reposent. En janvier, nous attaquerons les chantiers bois, avec la taille des haies et la production de bois de chauffage. Il s’agira aussi de replanter les haies: les talus sont faits, ils attendent les jeunes pousses d’arbres du programme Breizh Bocage.

Une nouvelle ferme

Résumé des épisodes précédents

Après moultes aventures, nos deux héros Amande et Damien découvrent enfin le territoire de leurs rêves: la Ferme de Bel Air à Tresboeuf.
Après d’âpres batailles dans d’obscures services administratifs (petit effet dramatisant pour rajouter de l’ambiance), ils parviennent à gagner le droit de s’y installer.
En mars 2022, un troupeau complet de vaches armoricaines et autres alliées débarquent alors à Tresboeuf. Tatadaaaaammm….

De nos jours

Le troupeau va bien et a déjà fait un bon tour des prairies. Depuis son arrivée, 11 petits veaux sont nés, la plupart sans aucune aide, et tous aujourd’hui sont en pleine forme. La dernière née s’appelle Triskell; fille de Mariolette et de Pevartroad notre taureau.

Premiers pas de Triskell, sous l’oeil attentif des jeunes boeufs.

Nous prenons également nos marques et faisons de notre mieux pour leur fournir quotidiennement l’herbe dont ils ont besoin tout en maintenant au mieux l’état des prairies pour les mois et années à venir. C’est un plaisir d’aller voir si tout va bien le matin, et d’en profiter pour observer la diversité de la flore et son évolution dans la saison. Nous découvrons aussi les habitants de la ferme: nombreux oiseaux, reptiles, petits mammifères… Nous nous sommes notamment retrouvés nez à nez avec un renard en pleine chasse au mulot dans le paddock des vaches.

L’actualité du moment, c’est la préparation de l’arrivée des cochons, avec la clôture de leur parc et bientôt l’installation de leurs abris.

En même temps, il faut également entretenir les abords, maintenir l’herbe sous les clôtures, aménager la ferme, et préparer petit à petit les futures ventes de viande pour la rentrée de septembre. Et dès que le temps le permettra, nous sortirons la barre de coupe pour le chantier foins de l’année!

Gentils coquelicots mesdames, gentils coquelicots …

Bonjour tout le monde !

Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas encore grand chose ici.

Le temps qu’on finisse nos clotures, qu’on migre vers un site un peu plus joli et vous aurez moultes informations, racontages et anecdotes à lire sur ce blog.

En attendant, voici une petite photo d’une orchidée sauvage trouvée en mars dans l’une de nos prairies.